Facebook You Tube Twitter
Navigation

Me traquer sur le Facebook

Publicité

Billets récents

Inscris-toi à ma liste d'envois

Mat St Onge.com V 2.0
Mise-à-jour: 21.12.2014

Plan du site

083- Kevin NVK et sa fameuse chemise à carreaux

Mathieu St-Onge
2 Juillet 2015

J'ai décidé de participer au ‪#‎gardage‬ moi aussi. Cette chemise que je porte dans mes vidéos, elle commence à se faire vieille, mais je la garde et la patch chaque fois qu'elle approche de rendre l'âme. Comme tout bon gardeux de vêtement, j'traîne une certaine nostalgie dans la pièce de vêtement que j'garde. Ce qui est intéressant quand ton #gardage est en lien avec un vêtement c'est que l'monde qu'on aperçoit vêtu d'un morceau de linge spécifique, régulièrement, on vient à créer des histoires par rapport au morceau, on vient a le rendre anecdotique et 'spécial', ça devient un running gag.

Ce qui est le plus spécial de cette chemise, c'est qu'elle contient un nombre hors du commun d’anecdotes et d'histoires. C'est le vêtement de 'spare' qui aire dans mon sac à dos en tout temps, donc elle à jouée le rôle de veste dans l'bois et couverture plus d'une fois. Ce qui donne l'impression qu'elle à un vécu, qu'elle est un livre trimbalant ben des pages de souvenirs significatifs, faque, j'la laisse pas partir comme une personne qu'y ne fait pas son deuil devant la mort d'un proche. 
Le fait qu'elle est associée directement à une thématique de changements, fait que pour les plus jeunes, elle est une forme d'attraction. Des fois, ceux qui ont encore l'imagination fertile, me demandent, si ils peuvent la mettre pour une photo, comme si, ils portaient une partie des souvenirs qu'il y a à l'intérieur d'elle et du coup, ils deviennent eux-même une partie de la nostalgie qui fait que cette chemise reste dans mon garde-robe et un objet plus important que d'autres pour moi. J'crois que la nostalgie autours des histoires et des souvenirs relié au morceau qu'on garde nous empêche de nous en détacher, alors là, on ce voit devenir un gardeux avec le temps. S'en séparer devient une impression de détachement face à ben des vieux souvenirs qu'on ne veut voir prendre la poussière.



 

Commentaires